Willa Cather

  • La mine de diamants

    Willa Cather

    Au tout début du XXe siècle, la célèbre et richissime cantatrice Cressida Garnet annonce son quatrième mariage avec Jerome Brown, un homme d'affaires bien plus jeune qu'elle, mondain accompli mais sans fortune.

    Grande dame à la générosité inépuisable et travailleuse acharnée, elle n'a jusque-là pas été fort heureuse en amour, et se trouve de surcroît affligée d'une nombreuse famille sans moyens ni scrupules. Cette nouvelle union fait vraisemblablement courir un risque à la « mine de diamants » qu'elle est devenue pour la cohorte de ses parasites...

    Ajouter au panier
    En stock
  • À la fin du XIXe siècle, sur les plaines du Nebraska, s'implantent de nombreuses familles d'immigrés européens. Russes, Tchèques, Norvégiens se regroupent sur des terres qui restent à défricher. Jim a dix ans lorsqu'il s'installe chez ses grands-parents. À quelques kilomètres de là, vit Ántonia, une enfant venue d'ailleurs qui parle « la langue de Bohême ». Ses parents tentent de réaliser leur rêve américain et de lutter contre les accès de nostalgie du pays natal. Entre les deux enfants, l'amitié est immédiate. Malgré les caprices du destin, l'image d'Ántonia restera gravée dans l'esprit de Jim.
    « Willa Cather a fait sous la mitraille de l'émotion, avec des odeurs de foin et des couleurs fortes, le roman vital de l'Amérique à ses débuts. C'est Virgile élégiaque perdu dans les herbes du Nebraska. »

    Ajouter au panier
    En stock
  • Depuis 1992, Rivages a entrepris de publier les oeuvres complètes de Willa Cather (1876-1947), grande dame de la littérature honorée par le prix Pulitzer en 1922 et auteur du célèbre Mon Ántonia. Saphira, dernier roman de Willa Cather paru en 1940 est traduit pour la première fois en français : superbe portrait de l'Amérique avant la guerre de Sécession, le roman évoque la question de la ségrégation raciale au sein d'une famille, partagée entre les traditions esclavagistes et le progressisme abolitionniste.

  • Une histoire d'amour bohème dans le vieux New York, près de Washington Square, entre Eden Bower, une jeune chanteuse fraichement débarquée de l'Ouest et Hedger, un peintre, qui vit en solitaire avec son bouledogue César dans un studio et dont l'arrivée de cette très belle voisine changera la vie.

  • Marian Forrester est la belle Américaine parfaite. Son mari, nettement plus âgé qu'elle, a été l'un des fondateurs des chemins de fer trans-Etats. Ils habitent une confortable maison dans un coin reculé de l'Ouest sauvage américain. Mais un jour, tout s'écroule : son mari est victime d'un désastre bancaire et d'une attaque. Pourtant, la Dame perdue continue de donner le change. Un personnage comme Willa Cather sait les camper.
    Séduisant et troublant

  • Le grand roman de Willa Cather, couronné par le Prix Pulitzer, qui développe ses thèmes de prédilection, avec la Première Guerre mondiale comme toile de fond : l'amitié, la beauté des paysages, les liens profonds d'un jeune homme avec sa terre. Puissant et envoûtant.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Élégante, douée, confortablement élevée dans une petite ville du Missouri, Myra tombe sous le charme d'Oswald Henshawe et le suit à New York. Là-bas, son raffinement attire. Des années plus tard, il ne reste plus rien du charisme magnétique de la troublante Mrs Henshawe. Myra est malade, pauvre, et semble lutter contre d'invisibles démons dans un petit hôtel de la côte ouest. Contre quel ennemi mortel se débat-elle ?
    Superbe portrait de femme, ce roman publié en 1926 est un vibrant hommage à la littérature européenne, à la Félicité de Flaubert ou encore à Jeanne, merveilleuse héroïne d'Une vie de Maupassant.

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • Découvrez La nièce de Flaubert, le livre de Willa Cather. Willa Cather (1873-1947) a déjà solidement établi sa réputation de grand écrivain américain avec, entre autres romans, Mon Antonia et Pionniers ! lorsque, au cours de l'un de ses voyages en France, en 1930, elle rencontre, dans un hôtel d'Aix-les-Bains, une fascinante vieille dame qui n'est autre que Caroline Grout, la nièce de Gustave Flaubert. La petite Caroline, dont la mère est morte en couche, a été élevée par son fameux oncle dont elle est l'exécutrice testamentaire. Dans La Nièce de Flaubert, la romancière américaine dresse en quelques pages le portrait d'une femme surprenante, lien vivant entre un vingtième siècle déjà éprouvé par la guerre et l'âge d'or de la littérature française, dont Flaubert est l'un des plus grands représentants. Ce texte est avant tout un éloge ardent et précis de la littérature et de la lecture, non comme passe-temps mais comme raison de vivre.

  • Bartley Alexander est un ingénieur américain, bâtisseur de ponts. Puissant et au faîte de sa gloire, il est marié avec Winifred, belle et distinguée, avec laquelle il vit à Boston. Lors d'un voyage d'affaires à Londres, il rencontre par hasard la première femme qu'il a aimée, Hilda Burgoyne, devenue une actrice de théâtre réputée. Alexander se retrouve alors écartelé, des deux côtés de Atlantique, entre sa femme, qui l'a toujours soutenu, et son amour d'antan, qui lui redonne la passion et l'énergie de sa jeunesse.
    Cependant qu'il est aux prises avec ce dilemne personnel, le pont de Morlock, son grand projet, est ralenti par des coupes budgétaires drastiques. Des tentatives successives des deux amants pour se séparer à l'acharnement d'Alexander pour mener à bien le chantier magistral qui lui a été confié, Willa Cather met en parallèle deux débâcles qui se rejoindront dans un même drame.

  • À l'âge de 18 ans, Lucy Gayheart part étudier le piano à Chicago. Elle est belle, impressionnable, avec un tempérament ardent, ce qui attire l'attention de Clément Sebastian, célèbre ténor plus âgé qu'elle qui décide de la prendre comme accompagnatrice en remplacement de son pianiste habituel, en convalescence.Très vite se noue entre eux une relation qui dépasse le cadre de la simple collaboration. Il voit en elle une fraîcheur qu'il n'a plus, et exerce sur elle la sinistre fascination de celui qui sacrifie tout pour retrouver la gloire une dernière fois. Tendu vers ce but, il accepte une tournée en Europe puis une série de concerts à New York où Lucy le rejoindrait. Malheureusement, il trouve la mort dans un tragique accident. Laissant Lucy inconsolable.De retour chez son père, Lucy n'a plus goût à rien. Les voisins jasent, et son ami d'enfance, Harry Gordon, ne lui adresse plus la parole depuis qu'elle a refusé sa demande en mariage. Pourtant Lucy aimerait avoir quelqu'un à qui parler. Ses relations avec sa soeur Pauline sont de plus en plus difficiles. Un jour, après une violente altercation avec elle, Lucy fuit la maison pour aller faire du patin à glace. La glace, trop molle, cède sous Lucy qui meurt dans l'eau gelée.Dans ce roman écrit en 1935, Willa Cather signe une série de variations sur les thèmes récurrents de son oeuvre : la perte de l'innocence, la dichotomie ville/campagne, et toujours ce même sentiment d'exaltation qu'éprouve une jeune fille en quittant sa petite ville de province pour conquérir le monde avec son art.Willa Cather a obtenu en 1922 le Prix Pulitzer pour L'Un des nôtres (BER nº285). Son art d'éprouver et d'exprimer l'éveil d'un être et d'une conscience l'a consacrée comme l'une des grandes romancières du XXe siècle, à l'instar de Virginia Woolf, d'Eudora Welty et d'Edith Warthon.Tous les ouvrages de Willa Cather disponibles en français sont publiés chez Rivages.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le professeur st.
    Peter, historien reconnu, au faîte de sa carrière dans une université proche du lac michigan, doit quitter sa maison pour une plus grande, plus belle, qui correspond mieux à sa réussite et au désir de sa femme et de ses filles. il résiste et se souvient -surtout d'un jeune étudiant devenu son ami, dont l'histoire lui rappelle sa jeunesse. willa cather se retrouve dans le portrait de ce professeur d'une cinquantaine d'années à l'apogée de ses facultés intellectuelles mais qui pressent les bouleversements trop rapides, trop durs, de sa vie.
    La maison du professeur est un roman sur les déchirures entre le langage et le silence le matérialisme et l'idéalisme, et, par-dessus tout, sur le passé et le présent.

  • Dans une langue simple, au rythme presque biblique, willa cather nous livre une amérique plus proche de whitman que de james, en marge de la modernité et des métropoles, un univers d'une humanité bienveillante oú chaque mot durement conquis s'efforce de traduire les sentiments des petites gens.

    Tourmentée par la mort imminente de sa mère, willa cather signe avec ces trois nouvelles, inspirées par le nebraska de son enfance, ses textes les plus autobiographiques. elle confie à l'une de ses amies : " notre présent est en ruines mais quel beau passé nous avons eu ".
    Toute l'oeuvre de willa cather baigne dans une atmosphère d'une émotion infinie, sans tristesse, mais qui met perpétuellement les larmes aux yeux.

    Mathieu lindon, libération une manière d'écrire comparable aux recherches picturales pour aplatir le sujet sur la toile et ne plus faire vibrer que l'émotion pure.
    Danièle pitavy-souques, le monde.

  • Le chant de l'alouette retrace le parcours de Thea Kronborg, cantatrice américaine d'origine scandinave, depuis Moonstone, une ville poussiéreuse du Colorado jusqu'à sa consécration au Metropolitan Opera.
    Thea a douze ans lorsque commence le roman. Fille d'une famille de sept enfants dont le père est pasteur méthodiste, elle prend des cours de piano avec un vieux professeur alcoolique et fait l'admiration déjà de deux hommes bien plus âgés qu'elle : le Dr Howard Archie qui la suivra tout au long de sa carrière et Ray Kennedy un cheminot autodidacte qui attend ses dix-sept ans pour la demander en mariage. Thea grandit dans cet univers protégé, insouciante et libre. Dans sa petite chambre sous les toits, elle rêve de partir étudier la musique en Allemagne.
    C'est finalement à Chicago qu'elle ira et commencera le chant. Jugée pataude, découragée par le cynisme de certains c'est au cours d'un séjour dans un ranch qu'elle se révèle à elle-même. Devenir une artiste, découvre-t-elle, c'est être capable simultanément d'abandonner son corps à l'expérience sensuelle et de contrôler cette expérience.
    Dix ans plus tard Thea est une diva. Pourtant elle apparaît blessée, isolée par son don et rêve parfois d'un mari qui s'occuperait d'elle.
    Magnifique portrait de femme, éloquente description de la vocation d'artiste, Le chant de l'alouette de surcroît fait montre d'une puissante amplitude. Qu'elle évoque Moonstone, Chigaco, New York ou la beauté des paysages, Willa Cather comme personne fait vibrer le monde et nous convie encore une fois à une éblouissante démonstration de ce qu'elle appelait la création véritable : "ce qui est ressenti sur la page sans y être spécifiquement nommé".

  • Anglais O pioneers!

    Willa Cather

    After her father dies, Alexandra courageously maintains the family farm and raises her young brother, who is eventually killed by a jealous husband, throwing Alexandra into despair until she meets the strapping Carl Linstrum

    2 Autres éditions :

  • Anglais My Mortal Enemy

    Willa Cather

    First published in 1926, this book is Willa Cather's sparest and most dramatic novel, a dark and prescient portrait of a marriage that subverts our oldest notions about the nature of domestic happiness. As a young woman, Myra Henshawe gave up a fortune to marry for love--a boldly romantic gesture that became a legend in her family. But this worldly, sarcastic, and perhaps even wicked woman may have been made for something greater than love. In her portrait of Myra and in her exquisitely nuanced depiction of her marriage, Cather shows the evolution of a human spirit as it comes to bridle against the constraints of ordinary happiness and seek an otherwordly fulfillment. My Mortal Enemy is a work whose drama and intensely moral imagination make it unforgettable.

  • Sapphira presides over her Back Creek Valley property with disciplined resolution. In 1865, she is one of the few Virginians who still has slaves; something her husband finds increasingly difficult to countenance. Sapphira's horrific power is unleashed when she hears her husband linked to her maid.

    2 Autres éditions :

  • Marian forrester.
    Belle américaine. cheveux sombres. teint clair. l'élégance. des boucles d'oreilles qui animent son visage. elle sait porter la toilette. son mari, nettement plus âgé qu'elle, a été l'un des fondateurs des chemins de fer trans-etats. ils habitent une confortable maison dans un coin reculé de l'ouest sauvage américain. elle est un pôle d'attraction. son mari jouit d'un prestige considérable. et puis, il est victime d'un désastre bancaire, d'une attaque cardiaque.

    Mrs forrester continue de jouer le jeu de la séduction. au prix de certaines trahisons. mais son charme reste intact.
    Un personnage comme willa cather sait les camper. séduisant et troublant.
    />
    Par l'auteur de mon ennemi mortel, l'un des nôtres et mon antonia.

  • Claude wheeler vit dans une ferme du nebraska.
    Sensible et secret, il aspire à la culture, à la beauté, mais sa timidité l'empêche de s'affirmer. au loin montent les rumeurs de la première guerre mondiale. claude étudie, tient la ferme de son père, puis épouse une femme sans charme et tente de fonder un foyer. mais nous sommes en 1917, l'amérique s'engage dans le conflit et claude devance l'appel. il part pour la france qu'il découvre d'un oeil ravi et où il rencontre david gerhardt, un jeune violoniste qui est tout ce qu'il aurait aimé être.
    La guerre, l'amitié, la beauté des paysages, les liens profonds d'un jeune homme avec sa terre, sa noblesse de coeur, tout cela, willa cather l'exprime avec une grande richesse et une extraordinaire subtilité.

empty