Thomas David

  • « Ce sont des mots que l'on a entendus derrière une porte et qui nous invitent dans l'intimité des autres. C'est la tête que l'on tourne vers un éclat de rire dans la rue. Le hoquet de tristesse d'une fille apprenant une mauvaise nouvelle au téléphone. C'est la phrase glissée dans une conversation, une phrase qui ne paie pas de mine, prononcée comme on dit ça comme ça et dont, pourtant, on se souviendra toute sa vie. C'est le bruit que font les autres sur le fil des secondes. » Ces autres qui nous entourent, David Thomas excelle à les dépeindre. Son art de la brièveté, son écriture vive et précise font naître des personnages inoubliables. Avec leurs qualités, leurs failles, leurs contradictions, leur noirceur parfois, leur drôlerie aussi.

    Seul entouré de chiens qui mordent offre une singulière façon de regarder le monde. Avec une pointe d'ironie. Et toujours beaucoup de tendresse.

  • Dans ce livre, beaucoup d'hommes restent au foyer pour observer les autres depuis leur fenêtre. Un père a honte de son fils ; une femme lit sa vie amoureuse dans les slogans politiques ; un jardinier joue des castagnettes à ses melons ; une fille s'épouse elle-même - et d'autres se méfient des chauves ; un écrivain abandonné par son éditeur se voit livrer cent kilos de pommes de terre pour continuer d'écrire...
    A travers ces textes fulgurants d'humour et d'humanité, David Thomas joue de son art de l'instantané et s'amuse de nos petits travers pour nous inviter à voir le monde autrement.

  • Dis-moi pourquoi, maman

    Thomas David

    • City
    • 15 Janvier 2020

    Trompée et humiliée, Lana s'est fait une promesse : plus jamais elle ne retombera amoureuse. Pour cette douce et timide étudiante, les hommes, c'est du passé. En tout cas, c'est ce qu'elle croyait jusqu'à ce qu'elle soit entraînée par une amie dans le club des Wind Dragons. Dans ce lieu qui respire la virilité, la détermination de Lana est mise à rude épreuve. Les motards sont si attirants et pleins d'assurance qu'il est difficile de résister, en particulier au magnifique Tracker. Ce bad boy met toutes les filles à ses pieds. Et aujourd'hui, il ne rêve que d'une chose : prendre la belle Lana dans ses bras et l'emmener loin de l'univers dangereux du gang de bikers. Mais la jeune femme refuse d'être un simple passe-temps : si Tracker veut une vraie relation avec elle, il va devoir se battre...
    Une douce étudiante dans l'univers dangereux des bikers.

  • Plaidoyer pour une viande sans animal Nouv.

    Pour la première fois dans l'histoire, l'humanité est sur le point de pouvoir produire de la viande sans animaux. Cette prouesse technique permettrait d'épargner les milliards d'animaux que nous élevons et tuons chaque année dans des conditions souvent très violentes. Alors même que, d'un point de vue gustatif et nutritionnel, cette « viande de culture » promet d'être rigoureusement identique à la viande que nous consommons actuellement, voire meilleure sur le plan sanitaire, elle suscite déjà de fortes oppositions, généralement de la part des défenseurs de l'élevage. Compte tenu de la nécessité d'un débat équilibré sur cette innovation majeure, ce livre présente les principaux arguments du point de vue de la condition animale et de l'environnement.

  • Ed Kemper, 2m10, 130 kilos, est un serial killer américain surnommé «  l'Ogre de Santa Cruz  ». Cannibale et nécrophile, il a été condamné pour 8 meurtres dont celui de sa propre mère. C'est avec lui que l'on a utilisé pour la 1ère fois le terme de tueur en série et les méthodes du profiling.



    Le scénariste Thomas Mosdi (auteur des Succubes) et le dessinateur David Jouvent (Les dragons de la cité rouge) retracent le parcours du tueur en série qui a inspiré le personnage d'Hannibal Lecter dans le Silence des Agneaux, dans une Bd à la fois passionnante et terrifiante.

  • L'ouvrage offre l'occasion de porter un nouveau regard sur un fonds d'images atypique au sein de la production visuelle des premières décennies du xxe siècle : les autochromes - premier procédé de photographie en couleur - et les films pris à Paris par les opérateurs des Archives de la Planète. Cette vaste et noble entreprise, imaginée par Albert Kahn (1860-1940), banquier, mécène utopiste et pacifiste, poursuivait l'ambition « d'établir un dossier de l'humanité prise en pleine vie », à un moment charnière de son histoire, à « l'heure critique » de changements aussi profonds qu'inéluctables.
    Le fonds « Paris » des Archives de la Planète participe pleinement de cette volonté de documenter le monde par la photographie.
    Avec près de 5 000 autochromes et 90 000 mètres de films, il constitue l'un des plus importants fonds d'images photographiques et cinématographiques du début du xxe siècle consacrés à la capitale.
    L'ouvrage montre les particularités de cette remarquable collection qui couvre, en images couleurs et films, plus de vingt ans d'histoire de la ville. Il souligne ses liens étroits avec les grandes questions urbaines qui ont accompagné sa mutation au cours de cette période, qui la façonnèrent en ville moderne, la délivrèrent du carcan des fortifications de Thiers, à la genèse du Grand Paris. Un parcours immersif, au coeur de l'image, propre à montrer le glissement d'une capitale intemporelle, en cours de patrimonialisation, estimant son passé, vers une métropole soucieuse de progrès, tournée vers l'avenir.

  • Ce guide est un ouvrage synthétique et pratique conçu pour une identification aisée de la flore de France et des pays limititrophes. Il comporte les espèces les plus communes, celles que l'on rencontre à chaque pas dans les plaines et collines, en montagne ou encore en région méditerranéenne. Soit 100 familles, 500 genres et 1000 espèces... ce qui est déjà beaucoup (1/5 de la flore française).
    L'ouvrage est hiérarchisé: on commence par déterminer la famille, avec l'étude du genre type illustré par une dissection florale, puis les différents genres, enfin les espèces.
    C'est un ouvrage scientifique associant pour la première fois : des clés illustrées, seul moyen d'aboutir à la solution exacte (nommer l'espèce), une illustration couleur de grande qualité pour chaque espèce (extraite de La Grande Flore en couleur de Gaston Bonnier), l'écologie de la plante (avec une carte de répartition pour les ligneux), etc. La nomenclature est à jour, mais tous les synonymes utilisés dans les anciennes flores sont cités.
    Le livre est doublé d'un petit manuel de biologie végétale riche en informations : pour chaque famille, des précisions morpho- anatomiques, biologiques, écologiques et les plantes importantes pour l'Homme.
    Un ouvrage de référence pour les néophytes comme pour les botanistes en herbe.

  • Peter David et Dale Keown racontent une dernière page de l'histoire de Hulk. Les Avengers affrontent une fois de plus Loki juste après les événements d'État de Siège. Walt Simonson réunit Beta Ray Bill et Thor pour un nouveau récit, tandis que Roy Thomas revient aux origines des Envahisseurs avec Captain America ! Les trois volumes des Légendes de Marvel rassemblent les one-shots que la Maison des Idées a publié en 2019, à l'occasion des 80 ans de Marvel.
    Ils réunissent les plus grands auteurs de la maison d'édition avec les personnages qu'ils ont marqués de leur empreinte.

  • À la suite des attentats de Paris et Bruxelles, David Van Reybrouck, écrivain, anthropologue et archéologue, rencontre son ami Thomas d'Ansembourg, psychothérapeute, auteur d'ouvrages sur le développement personnel et formateur en communication non violente. Pour eux, le constat est clair : face au déferlement d'actes guerriers et barbares, appeler la paix de ses voeux ne suffit pas, il faut la préparer, la construire à l'intérieur de nous-mêmes et dans nos structures sociales.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Je sais qu'elle m'a aimé mais qu'elle ne m'aimera jamais plus. Je n'en souffre pas. J'accepte son absence comme quelque chose d'irrémédiable. Je n'attends rien, je ne souhaite que de me retrouver seul sans son image floue. Je trouve cela long, si long qu'il m'arrive d'en désespérer. Alors, parfois, pour me rassurer et parce que je refuse de me battre inutilement contre ce qui me dépasse, je songe à ces buffles dans ces plaines africaines qui, lorsque l'orage s'abat sur la savane, se maintiennent solidement sur leurs quatre pattes, baissent la tête et attendent, immobiles, que cesse la pluie. D. T. Préface de Jean-Paul Dubois.

  • « On peut aimer bien plus de fois qu'on ne se l'imagine dans une vie. Chaque amour libère du précédent. Ce que l'on veut, c'est aimer et être aimé. Si on nous donnait à vingt ans la liste de tous ceux qui pourraient nous rendre heureux, nous traverserions la vie avec une légèreté de phalène. Voilà, c'est à ça qu'il faut travailler, s'alléger. »

  • Peintre, architecte, écologiste, l'artiste autrichien Hundertwasser est connu notamment comme l'inventeur de « l'arbre locataire ». Toute sa vie, il n'a eu de cesse de défendre la nature et d'inciter l'homme à vivre en harmonie avec elle. Son oeuvre architecturale est le fruit de cette énergie et de cette imagination.

  • Au fin fond de l'Andalousie, une petite ville portuaire oubliée du monde est sur le point de faire la une de la presse internationale.
    Il y aura des morts et des blessés. Des protestations et des déclarations pieuses aussi. Puis Almeria retombera dans l'oubli, la guerre civile espagnole se joue ailleurs : à Valence ou à Barcelone comme à Londres, paris et Moscou. Le fils de docker londonien enseveli sous les bombes, l'Allemand antifasciste déserteur de la Luftwaffe, la guerrillera réfugiée de Malaga, le soldat italien promis à un sort des plus atroces et le chef charismatique d'une ville incontrôlable qui ne se laissera pas désarmer, tous seront oubliés.
    Qu'importe. Barcelone tombera, Madrid tombera, mais les petites gens d'Almeria résisteront jusqu'au bout. Un plat de sang andalou est le premier roman d'une trilogie qui retrace la terrible iliade des républicains espagnols, de la guerre civile à la défaire, des camps de la mort nazis à la longue et impitoyable dictature du général Franco.

  • Dans la vitrine de cette boulangerie du Salzkammergut, tu te regardes et vois un petit homme abjecte et risible qui croit pouvoir déjouer le Reich et s'évertue à être tout sauf un combattant antifasciste. Ta brigade ? Deux hommes et une femme contre l'univers - barbelés, croix gammée, talons claqués - de millions de soldats, policiers, mouchards, SS. Trois contre une machine d'extermination colossale, et le camp de concentration de Mauthausen : mille fois mille enfers. Marco y est. Il a fait la guerre d'Espagne avec toi. Tu veux le sauver, non ? Lui qui incarne tout ce qui est beau chez l'homme. Tournant le dos à l'Irlande et son exil, vous êtes donc partis. Sans imaginer que ce qui vous attendait ici était l'indicible. L'innommable.
    Après Un plat de sang andalou, David M. Thomas nous livre un deuxième roman lumineux, scrupuleusement fidèle au cadre historique, qui sonde l'épisode le plus sombre de l'iliade des républicains espagnols.
    L'auteur Gallois né en Angleterre en 1959, David M. Thomas écrit en français et vit à Limoges. Il est fils d'ouvrier et a été partie prenante de la grande grève des mineurs britanniques dans les années 80.
    Extraits :
    « Ils sont tout blêmes, les autres, le regard rivé sur quelque chose derrière moi. Je me retourne lentement, vois un homme, si c'est un homme, sa tête hideusement gonflée, presque noire, faisant corps avec sa poitrine, ses bras tendus derrière lui, ses poignets attachés par une corde à un grand anneau de fer dans le mur. Tout son être suspendu sur la pointe des pieds. L'estrapade. Hardes brunâtres. Des gouttes rouges éclaboussent les dalles. Il sue le sang de tout son corps. On est au jardin de Gethsémanie. Il vit encore. Impossible de dire son âge. Donne-lui de l'eau, détache-le, fais quelque chose, mais non, tu ne peux pas. Tu dois devenir témoin et complice des souffrances de cet homme qui a un prénom à la place de son matricule, à la place de son triangle bleu, qui retrouve en ce moment le visage de sa mère toute jeune et l'odeur des oliveraies. »

  • Ce guide est un ouvrage synthétique et pratique pour déterminer les espèces les plus communes, doublé d'un petit manuel de biologie végétale.
    1. Il comporte uniquement les espèces les plus communes, celles que l'on rencontre à chaque pas dans les plaines et collines françaises, en montagne et dans la région méditerranéenne. Soit 100 familles, 500 genres et 1000 espèces. ce qui est déjà beaucoup (1/5 de la flore française).
    2. L'ouvrage est hiérarchisé : on commence par déterminer la famille avec l'étude du genre type, puis les différents genres, enfin les espèces.
    3. C'est un ouvrage scientifique associant pour la première fois :
    - des clés illustrées, seul moyen d'aboutir à la solution exacte (nommer l'espèce);
    - une illustration couleur pour chaque espèce (illustrations de La Grande Flore de Gaston Bonnier) ;
    - l'écologie avec une carte de répartition (pour les ligneux), etc.
    4. La nomenclature est actualisée (mais tous les synonymes utilisés dans les anciennes flores sont cités).
    5. Le livre est aussi un manuel de biologie végétale: pour chaque famille, des précisions morpho-anatomiques, biologiques, écologiques et les plantes importantes pour l'Homme sont données.

  • Adrien Lipnitsky n'est pas en grande forme. Il finit par comprendre que derrière ce malaise existentiel se cache l'absence de son frère, voyageur insatiable, dont il est sans nouvelle depuis un an. Il décide alors de partir à sa recherche. Son périple le mènera au coeur de la Suède. C'est là, dans le silence d'une clairière perdue dans une immense forêt, qu'il va être au plus près de son frère. Mais peut-on jamais atteindre ceux qui vous manquent ?

  • Intemporels et passionnants, les portraits sont une discipline picturale à laquelle aspirent bien des artistes. David Thomas, portraitiste expérimenté, vous explique comment utiliser :

    - l'aquarelle.
    - le crayon graphite.
    - le fusain.

    ... pour obtenir des résultats gratifiants dans votre travail du portrait.

    Ce livre vous montre comment donner vie et caractère à vos tableaux ; il expose clairement comment réaliser vos esquisses, comment les perfectionner jusqu'à les transformer en une oeuvre d'art plus aboutie puis de là, comment donner naissance à des portraits inspirants à l'aquarelle.

  • Grèce, Ve siècle av. J-C. Faible et affamé, Minas émerge d'un sommeil sans rêves et. sans souvenirs ! Mais le véritable cauchemar commence lorsque la mémoire lui revient : il fut l'un des soldats les plus sanguinaires de l'impitoyable Sparte ! Jusqu'à ce jour où ses exactions provoquèrent la colère d'Athéna, le condamnant au long et difficile chemin de la rédemption. Mais un homme n'ayant vécu une qu'existence animale peut-il réellement changer sa nature profonde. ?

  • Comment est né le concept moderne, scientifique, de "race" ? Pourquoi est-il devenu si rapidement hiérarchique, distinguant les "races inférieures" des "races supérieures" ? Et comment ce concept a-t-il pu revêtir une telle importance, aussi bien au sein de la communauté scientifique qu'auprès du grand public, au cours du XIXe siècle et du début du XXe siècle, jusqu'à être utilisé pour expliquer l'histoire et le devenir de l'humanité ? Autant d'interrogations, à l'origine de ce livre.
    L'invention de la race analyse la genèse des conceptions scientifiques de la "race", et montre que les nouvelles techniques de mesure et de représentation des corps racialisés opèrent une révolution visuelle majeure, inscrivant la différence humaine dans la biologie. Cet ouvrage avance qu'à partir d'une origine européenne, l'idée de race s'est étendue - par les connexions transnationales de réseaux scientifiques et marchands -, à tout l'Occident, mais aussi au Japon, à la Corée et à une partie de la Chine.
    Partout, elle suscite représentations et politique raciales discriminatoires. L'ouvrage montre aussi que les théories sur les hiérarchies raciales ont influencé les spectacles ethniques (dont les zoos humains), les expositions internationales et coloniales, la photographie ou les collections ethnographiques. Les expositions internationales et coloniales et l'internationalisation des spectacles ethniques ont largement véhiculé ces hiérarchies, contribuant forger une vision du monde fondée sur l'inégalité des races.

  • Profanateur d'un temple sacré, le guerrier Minas a été condamné à l'errance par Athéna, le temps de racheter ses lourds péchés.

  • Bad news

    ,

    Passez une soirée entre amis sous le signe du Breaking News en créant la BadNews la plus trash/drôle/déjantée possible. Complétez des News anodines pour les rendre racoleuses.
    Et pour gagner, une seule solution : être le journaliste le plus créatif et le plus irrévérencieux possible.

    ?Allez-vous réussir à faire la BadNews la plus drôle pour gagner ?

  • Tais-toi et parle-moi

    David Thomas

    En une succession de tableaux, «Tais-toi et parle-moi» montre sept personnages aux prises avec leurs sentiments, leurs désirs, leurs difficultés à s'entendre. Trois couples comme trois moments de la vie amoureuse : la rencontre, la crise, l'abnégation. Et une femme seule, écho du désir incontrôlé, encombrant. Dans cette pièce drôle et grinçante de David Thomas, on peine à exprimer ce que l'on ressent vraiment parce que «les mots n'en font qu'à notre tête», nous échappent. Il faut donc les prendre au pied de la lettre, cesser de s'interpréter. Ici, une femme autorise un homme à la rencontrer mais elle précise bien qu'elle ne le rencontre pas, un homme perd sa libido comme on perd ses clés, un autre est un malade sans maladie, une femme traîne littéralement son ennui derrière elle et malgré toute leur bonne volonté pour y parvenir, un couple n'arrive pas à se disputer. Au pied de la lettre vous dit-on.

empty