Orphie

  • Qu'il s'agisse des Antilles, de La Réunion, de Mayotte, de la Polynésie Française ou de la Nouvelle-Calédonie, les jardins des îles tropicales regroupent plusieurs centaines d'espèces d'arbres et arbustes introduites depuis parfois plusieurs siècles.

    De manière complète et très accessible, cet ouvrage illustré par plus de 500 photographies présente près de 240 de ces espèces végétales remarquables. De manière originale, il fournit l'histoire de leurs introductions et la diversité des noms (1375 au total) qui les désignent au sein des diverses îles tropicales des DOM-TOM. Avec concision, il apporte également une grande quantité d'informations sur leurs caractéristiques botaniques et culturales.
    Les exigences de ces arbres ou arbustes, leurs usages, les particularités de leur culture, mais aussi leurs modes usuels de propagation, y sont précisés de manière détaillée. Guide en main, chacun pourra ainsi, dans son propre jardin ou en visite de découverte, se familiariser à cette flore qui s'inscrit avec charme et élégance dans le quotidien des îles.

  • PLANTES ET ANIMAUX VENUS D'AILLEURS :
    Une brève histoire sur les invasions biologiques.
    Au fil de ses activités, lHomme a déplacé des espèces vivantes
    dun lieu à un autre. Des espaces peuplés jusque là despèces
    indigènes ont dès lors été confrontés à larrivée de
    plantes et danimaux « venus dailleurs ».
    Les frontières autrefois infranchissables ont progressivement
    disparu avec le foisonnement des transports maritimes
    ou aériens, de sorte que les espaces autrefois naturellement
    déconnectés ont été en quelque sorte artificiellement rebranchés
    les uns aux autres.
    Une partie des introductions de ces espèces a donné lieu
    à de ce quil a été convenu dappeler des invasions biologiques,
    avec des conséquences écologiques et économiques
    parfois aussi considérables quinattendues.
    Cet ouvrage donne un aperçu de lensemble de la question.
    Sappuyant sur des exemples parfois spectaculaires, il
    évite cependant toute vision radicale, dogmatique, catastrophiste
    ou complaisante. Il fait le point sur les avancées les
    plus récentes dans la connaissance des invasions biologiques
    et, tout en proposant une vision rénovée de ces dernières, il
    nous alerte sur la nécessité dadopter une attitude résolument
    préventive et soutenue par chacun de nous.
    Lauteur, écologue chercheur au CIRAD, est spécialiste
    des invasions de plantes dans les espaces insulaires tropicaux.





  • Certains considèrent Maurice Genevoix comme le plus grand écrivain de la Grande Guerre, d'autres comme un inégalable écrivain naturaliste. La plupart des lecteurs ont une nette préférence pour l'une ou l'autre des facettes de l'écrivain.
    Ces deux pans de l'oeuvre restent pourtant indissociables, et puisent tous deux à l'expérience de la mort et l'amour de la vie. Ces deux sources intarissables projettent en chaque livre de Genevoix un surcroît de lumière qui éclaire notre lecture et transforme notre regard sur le monde.
    Jacques Tassin nous livre avec sensibilité et érudition de nombreuses clés pour comprendre l'oeuvre d'un écrivain d'exception.
    Chercheur en écologie forestière et écrivain, Jacques Tassin a publié plusieurs ouvrages sur la nature. Il est aussi l'auteur de Forêt marronne, roman publié aux éditions Orphie.

  • Ode à la liberté et aux percées intuitives, Forêt marronne est un roman-poème aux accents intimistes et sensibles, dédié aux relations entre l'homme et l'arbre. Tissé comme deux lianes entremêlées, il s'enroule autour de la mémoire collective réunionnaise et révèle chez Jacques Tassin une écriture subtile.

empty