Anne Carson

  • Poème tragique sur le pouvoir destructeur de la beauté, Norma Jeane Baker de Troie, d'après Hélène d'Euripide, superpose deux figures mythiques, Hélène de Troie et Marilyn Monroe, née Norma Jeane Baker, un seul et même destin entre la cité antique et New York. Hélène et Marilyn, soeurs jumelles unies par une force mytho-poétique, icones de beauté, objets de fascination et destin unique malgré les quelques milliers d'années qui les séparent. Démultipliant les avatars et les effets d'illusion ou usurpation d'identités, Norma Jeane (alias Marilyn Monroe) prend aussi l'apparence de Truman Capote, écrivain et cinéaste américain aux milles excès, ultime superposition et mise en abyme de l'homme créateur et de sa créature, en pleine écriture d'un scénario qu'il « tente de sauver du mélodrame ».
    Janvier 2021 - 14/01/2021 - 64 pages - 11,6 cm x 18,7 cm - 13 € ISBN : 978-2-38198-011-9 Son mari Arthur (on pense à l'écrivain Arthur Miller avec lequel Marilyn fut mariée de nombreuses années), devient sous la plume incisive de Carson, roi de Sparte et de New York, « un homme qui croit à la guerre ».

  • L'Autobiographie du rouge est un « roman en vers » d'Anne Carson, inspiré de la figure mythologique de Géryon, présente dans les fragments lyriques du poète grec Stésichore. Traversé par un profond souffle épique, ce « roman en vers » est tout à la fois matière épique, rhapsodie, roman initiatique, journal intime, épopée lyrique et carnet de voyage amoureux.
    Géryon, jeune garçon et monstre rouge ailé, livre les tourments de son âme dans ce récit autobiographique, qu'il commence à l'âge de cinq ans.
    Autobiographie d'un être hors norme, à l'apparence monstrueuse et aux fêlures si profondément humaines. En grandissant, Géryon échappe à l'emprise d'un frère abusif, et trouve du réconfort derrière l'objectif de son appareil photo et dans les bras d'un jeune homme nommé Héraclès, un cavalier vagabond, qui embrase son coeur et l'abandonne à son désespoir. Lorsqu'Héraclès resurgit dans sa vie des années plus tard, Géryon s'embarque dans un voyage en Amérique du Sud à ses côtés. Tout à la fois érudite et d'une accessibilité immédiate, l'Autobiographie du rouge est un livre dont Alice Munro a dit :
    « Je n'ai pas découvert d'écriture depuis des années si merveilleusement troublante. »

  • Antigonick

    Anne Carson

    • L'arche
    • 20 Septembre 2019

    Anti gone est la tragédie anti que et moderne par excellence. Celle de la révolte et du refus de l'autorité aveugle. Anti gone brave l'interdit de Créon, qui incarne la machine broyeuse de l'État. Elle exige pour son frère Polynice une digne sépulture et se réfère aux dieux, à d'autres lois, bien plus puissantes et plus anciennes que l'arbitraire des hommes.
    Carson raccourcit la fable et la radicalise. Son adaptati on s'illustre par son humour et l'audace des commentaires qu'elle insère. Son propos se resserre autour du deuil et de la questi on de la responsabilité morale à honorer la mémoire du frère défunt.
    Créon, homme de l'acti on, du verbe, est dépeint en tyran brutal et sanguinaire, jusqu'au revirement fi nal.
    Après avoir décimé sa propre famille, ce chantre de l'autorité déclare : « J'exige la mort de Créon ». Une autre liberté prise sur le mythe est l'appariti on du personnage de Nick, que l'on retrouve dans le ti tre. Présence silencieuse, il mesure les choses sans jamais quitt er la scène. Il signifi e le moment propice mais aussi l'entaille, la blessure. Comme le disait Char : « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil. » Une oeuvre millénaire qui gagne en radicalité politi que et en modernité sous la plume de Carson.

  • Dans l'univers de Proust, le modèle d'Albertine était un homme, et le personnage d'À la recherche du temps perdu a le goût des femmes comme des hommes. Par un savant effet de superposition, Albertine finit d'ailleurs par se confondre avec l'autre grand amour de Marcel dans le roman : Gilberte. Cela valait la peine de démêler les fils, et de faire un point à la fois drôle, décapant et subtil sur cette figure complexe de l'amour dévorant. Anne Carson s'y emploie, par brefs fragments, dans un livre intense qui constitue le bréviaire de tout proustien, et qui donne envie aux autres de lire la Recherche.

    Ajouter au panier
    En stock
  • FLOAT

    CARSON ANNE

    Ajouter au panier
    En stock
  • IF NOT WINTER

    CARSON ANNE

    • Virago
    • 15 Février 2020
  • GLASS AND GOD

    CARSON ANNE

    • Cape
    • 17 Avril 2019
  • RED DOC

    CARSON ANNE

  • Comment appréhender l'écriture d'Anne Carson ? Elle exerce un attrait mystérieux.
    Elle est à la fois accessible au plus grand nombre et profondément satisfaisante pour ceux qui peuvent en goûter les arrière-plans. Certains se demanderont s'ils sont véritablement en présence de la " poésie ". Ils estimeront qu'il s'agit plutôt d'une prose savamment découpée, mais de façon parfois assez lâche, en vers. Le résultat est néanmoins de bousculer une forme restée en grande partie traditionnelle dans le monde de la poésie anglo-saxonne, de créer, sciemment ou non, des approches nouvelles.
    Chez Anne Carson, au reste, la poésie ne se définit pas tant par la forme que par le choc ou la rencontre de réalités multiples, visibles et invisibles, et la capacité du poète de percevoir les " irradiations de ce qui pourrait être autour de ce qui est ". Il faut en revenir ici encore à l'expérience fondatrice qu'a été la découverte de la langue et de la culture grecques: " Cette expérience m'a inspiré la foi, dit-elle, qu'il existe toujours, dans un mot ou une pensée, un angle de vue qui n'a pas été encore détecté.
    C'est un monde qui reste ouvert ". Un tel sens de l'ouverture nourrit une créativité constamment en éveil, une aptitude à se lancer dans les aventures les plus audacieuses: " Je ferai n'importe quoi pour éviter l'ennui. C'est la tâche de toute une existence. On ne peut jamais connaître assez, jamais travailler assez, jamais utiliser de façon assez bizarre les infinitifs et les participes, jamais réprimer de façon assez sévère le mouvement, jamais quitter assez vite l'esprit.
    " Claire MALROUX.

empty