Du nouveau en bandes dessinées

  • René.e aux bois dormants Nouv.

    René.e aux bois dormants

    Elène Usdin

    René n'est à sa place nulle part. Ni dans l'appartement qu'il partage seul avec sa mère, femme absente, aux manières froides ; ni avec les autres enfants de son école ; ni dans cette ville canadienne trop grande.
    Hypersensible, sauvage, il est sujet aux évanouissements durant lesquels il voyage dans des mondes fantasmagoriques. Au cours de l'un d'eux, il part à la recherche de son lapin qui s'est enfui.
    René bascule alors dans un monde peuplé de créatures aussi terrifiantes que bienveillantes.
    Sorcière sensuelle et cannibale en souffrance, ogre mangeur de lumière, créatures sans mémoire ou géant au coeur simple côtoient René, qui lui-même se métamorphose au gré des rencontres. Il devient Renée, fleur, chatte, arbre... Et revisite les mythes fondateurs des Premières Nations, peuples autochtones canadiens.
    Mais, où s'arrête le rêve ? Et qui rêve véritablement ?
    René, petit garçon à la recherche de son lapin ? René, homme au crépuscule de sa vie, à la recherche de ses blessures enfouies ?
    Ou encore Judith, sa fille, à qui René révélera la terrible histoire de son enfance volée et de sa véritable identité par l'intermédiaire du rêve ?

  • la falaise Nouv.

    la falaise

    Manon Debaye

    Deux filles, un serment...

    L'une est aussi blonde, douce et rêveuse, que l'autre est brune, violente et en colère. La famille de l'une est aussi riche et équilibrée, que la famille de l'autre est brisée et dysfonctionnelle. Au collège, quand l'une est plongée corps et âme dans ses lectures ou dans l'écriture d'histoires merveilleuses, l'autre harcèle, insulte et frappe avec la Bande qui l'accepte car elle n'est pas une « vraie fille ». Tout les oppose. Tout sauf la falaise où elles se retrouvent chaque jour en cachette et le serment de sang qu'elles y ont fait de ne pas survivre à leurs 13 ans.

    Vendredi, avant midi, Astrid et Charlie sauteront-elles dans le vide ou sauront-elles faire face à leurs sentiments et sauter le pas qui les sépare ?

  • avant l'oubli

    Lisa Blumen

    La lune se dirige vers la terre et la collision est désormais inévitable. Face à l'imminence de la fin du monde, une épicière s'obstine à vouloir vendre sa dernière boîte de haricots. De jeunes gens découvrent le véritable amour durant une excentrique Fête (fin) de L'Humanité. Une conservatrice de musée se confronte au dilemme crucial du choix des oeuvres à sauvegarder. Des enfants abandonnés s'inventent une nouvelle famille et trouvent refuge chez un vieux modéliste.
    Voici quelques-uns des protagonistes du petit théâtre préapocalyptique d'Avant l'oubli. Loin d'être de valeureux héros prêts à tout pour sauver le genre humain, ces Madame et Monsieur Tout-le-Monde vont se révéler au contact de leurs semblables. Des interactions d'autant plus gracieuses qu'elles sont en décalage avec la situation désespérée. Paradoxalement, c'est peut-être maintenant qu'ils trouveront un sens à leurs destinées.
    Ce récit choral déconcertant dévoile une écriture sensible empreinte de douceur qui se reflète dans un univers graphique aux couleurs pastel. Lisa Blumen est une autrice strasbourgeoise fraîchement diplômée qui oeuvre d'habitude pour la jeunesse. Elle signe ici une première bande dessinée singulière et généreuse.

  • Dédales t.2 Nouv.

    Dédales t.2

    Charles Burns

    Alors que le premier tome de Dédales marquait la rencontre entre Brian, un jeune réalisateur au regard déroutant, et Laurie, l'égérie de son nouveau film, l'heure est désormais venue de commencer le tournage. Entourés de quelques amis, les deux protagonistes se retrouvent dans une cabane perdue au milieu de la forêt pour filmer les premières scènes. Les images du film s'esquissent à peine et les tensions émergent déjà au sein du petit groupe isolé...
    Enchevêtrant subtilement le cinéma et la vrai vie, Dédales est une série qui construit sa narration autour du rapport entre l'inconscient et sa représentation. Ce thème, qui puise ses sources dans les fondements de la psychanalyse, est ici décliné par Charles Burns à travers d'incroyables séquences où le rêve devient source d'inspiration de la fiction. Pour Brian, le personnage central de la série, comme pour l'auteur, la caméra et le crayon deviennent alors des outils introspectifs qui créent un pont entre l'imagination et la réalité. Burns s'amuse ainsi à nous semer dans différents niveaux de lecture pour mieux renforcer le sentiment d'étrangeté qui se dégage de ses illustrations.
    Cette nouvelle série, publiée en exclusivité mondiale, prouve une nouvelle fois le génie de Charles Burns à travers son aptitude à s'emparer de sujets toujours plus complexes tout en créant des liens délicats entre les disciplines artistiques comme entre les personnages, le tout servi par un dessin époustouflant.

  • le grand vide Nouv.

    le grand vide

    Lea Murawiec

    • 2024
    • 20 Août 2021

    " Mais... Manel Naher, c'est moi ! " Qui est donc cette autre Manel Naher, qui fait la Une des journaux ? Elle fait de l'ombre à Manel Naher, la vraie Manel Naher, l'héroïne de cette histoire ! Elle ne se rend pas compte qu'elle la met en danger, la vraie Manel Naher, en ayant tout ce succès ? Vous comprenez, si tout le monde se met à penser à cette Manel Naher qui devient célèbre, au lieu de penser à Manel Naher, qui passe ses journées au fond d'une petite librairie...
    Eh bien : on risque de l'oublier, notre Manel. Et dans ce monde, si l'on ne pense plus à vous, alors vous mourrez, tout simplement. Penser à quelqu'un, c'est lui donner de la Présence. L'horizon, ici, est barré par les milliers de noms qui s'affichent de toutes parts, et les mendiants ne quémandent qu'une seconde d'attention... Survivre pour certains, devenir Immortel pour d'autres : c'est la Présence qui fait tourner cette ville tentaculaire.
    Manel, elle, tournerait volontiers le dos à tout ça ; mais là-bas, au delà des grattes-ciel, il n'y a que le Grand Vide, d'où personne n'est jamais revenu... Léa Murawiec met ici son dessin virtuose au service d'un récit riche et lumineux, au rythme bouillonnant. Son talent et sa maîtrise illuminent ce premier livre enthousiasmant, et on se laisse avec bonheur emporter dans ce Grand Vide !

  • L'épopée de Gilgamesh est l'une des oeuvres littéraires les plus anciennes de l'humanité : la première version connue daterait du XVIIIe siècle av. J.-C. en Babylonie, écrite en caractères cunéiformes sur 12 tablettes d'argile. Les dieux créèrent Gilgamesh deux tiers divin, un tiers humain. Son épopée, racontée en 3000 vers, est digne d'Homère. Charles Berberian en raconte la génèse dans une version très personnelle et drôle !

    Gilgamesh se sent seul. Il demande à Shamhat, sa compagne, de lui trouver un ami capable de le défier, en qui il pourrait avoir confiance... Shamhat lui présente Enkidu et Gilgamesh est immédiatement séduit par son allure fière. Ils ne se quittent plus. Shamhat se sent délaissée. Elle est attirée par Enkidu qu'elle essaie de convaincre de tuer Gilgamesh pour prendre sa place mais Enkidu refuse, il est heureux ainsi...
    Un jour, un roi d'une contrée voisine vient rendre visite à Gilgamesh pour lui proposer une alliance. Il est accompagné de musiciens qui chantent son épopée héroïque jalonnée de victoires. Gilgamesh demande à ses musiciens de chanter pour lui mais ceux-ci ne trouvent pas grand-chose à raconter. L'alliance ne se fait pas. Gilgamesh décide alors d'accomplir une action vraiment héroïque, d'autant que le peuple commence à jaser. Il décide de chasser la bête qui sévit au bord de la Méditerranée et part avec Enkidu tuer le monstre.

  • Marathon

    Nicolas Debon

    • Dargaud
    • 25 Juin 2021

    Cette année-là le Français d'origine algérienne Boughéra El Ouafi, simple ouvrier, remporta l' épreuve du marathon et devint champion olympique, affolant tous les pronostics. Retombé dans l'oubli après cet exploit, il finit pourtant tragiquement sa vie dans la misère, tué par balles dans des circonstances troubles, oublié de l'Histoire...

    Nicolas Debon s'attarde sur cette course en nous plongeant au coeur de cette course, décrivant les émotions vécues par ce jeune athlète, le temps d'une course mythique. Magistral.

  • alerte 5

    Max de Radiguès

    Alors que la NASA procède au lancement d'un vol habité, celui-ci explose juste après le décollage, suite à un acte de sabotage. L'origine terroriste de l'attaque déclenche le passage au niveau d'Alerte 5, pour renforcer la sécurité de tous les sites et de toutes les missions en cours. Dans ce cadre, la base martienne, où vivent reclus cinq astronautes, se retrouve encore plus coupée du monde, toute communication avec l'extérieur lui étant désormais interdite...
    Petit à petit, le stress monte et pousse chacun dans ses retranchements, jusqu'à l'inévitable !

  • a pink story Nouv.

    a pink story

    Kate Charlesworth

    Une histoire, à la fois personnelle et collective, de la vie LGBTQI+ des années 50 à nos jours.

    En 1950, à la naissance de Kate, l'homosexualité masculine est passible d'emprisonnement. Mais l'homosexualité féminine n'a jamais constitué un délit au Royaume-Uni, ce qui rend les lesbiennes encore plus invisibles, y compris à leurs propres yeux. En grandissant dans le Yorkshire, la jeune Kate est bien obligée de dénicher des modèles à suivre partout où elle le peut : dans la vraie vie, les livres, le cinéma et à la télévision. A Pink Story retrace l'histoire fascinante de la manière dont la Grande-Bretagne d'après-guerre est passée d'un pays hostile envers les « invertis » à l'univers LGBTQI+ actuel. Kate confronte les enjeux et les défis politiques de l'époque à son expérience personnelle : prise de conscience de sa propre sexualité, coming out vis-à-vis de ses parents, plongée dans la culture lesbienne et gay, mais aussi la perte d'amis chers à cause du sida.

    "Un exploit époustouflant, en tant qu'étude graphique de l'Histoire LGBT et d'une vie lesbienne débutant dans les années 50".
    Posy Simmonds

  • Nikos Kazantzaki t.1 Nouv.

    Les auteurs de Manolis et Gilets de sauvetage se retrouvent pour une bande dessinée ambitieuse, en deux volumes, qui illustre l'insondable mystère Nikos Kazantzakis. On y découvre de l'intérieur l'auteur mythique d'Alexis Zorba, figure clé iconoclaste et aventurière du premier vingtième siècle littéraire grec.

  • un beau voyage

    Delphine Panique

    • Misma
    • 16 Avril 2021

    " Ah les voyages ! Aux rivages lointains, aux rêves incertains, que c'est beau les voyages ! " chantait Barbara. Mais il faut bien le dire, durant cette année 2020, les voyageurs, ceux qui se ressourcent auprès de paysages, de senteurs, de saveurs inconnues, ont été bien malmenés. Heureusement, en 2021 " Un beau voyage ", de Delphine Panique, arrive pour leur venir en aide ! Comment faire pour voyager lorsqu'on est bloqués ? Imaginons-nous, en mer, pendant un calme plat : pas de vent, pas de courant.
    Le navire, telle une souche morte, est immobilisé. Que faire, à part imaginer les îles qu'on pourrait accoster, les terres qu'on souhaiterait aborder ? Que faire, à part évoquer diverses légendes marines et autres monstres aquatiques ? Que faire, à part se raconter des aventures passées, et, pourquoi pas, futures ? Tant que vous resterez calme, tant qu'il vous restera des vivres, tout ira bien... Et après ? Après Orlando, fausse adaptation littéraire, et En temps de guerre, chronique historique douteuse, Delphine Panique revient chez Misma, son éditeur originel, pour s'attaquer au genre du récit de voyage en mer, et, comme à son habitude, le détourner.
    Son voyage sera donc immobile. Les protagonistes ont beau être sur un bateau à voile, ou quelque chose qui y ressemble, ils sont bloqués. Ils ne peuvent qu'imaginer. Dès lors, Delphine Panique, au travers d'une longue discussion entre le Capitaine et son mousse Béber, développe tout un imaginaire traditionnel et référencé sur le voyage en mer : îles inconnues, naufrages, tempêtes, pêche à la baleine, monstres marins et autres créatures des profondeurs.
    Mais petit à petit, malgré leurs joyeuses rêveries, les deux protagonistes vont faire face à l'angoisse de la solitude, de l'inconnu, et laisser apparaître leurs faiblesses et leurs peurs devant la force des éléments qui les entourent, devant l'immense et secrète monstruosité de l'océan... Pour ce nouvel album, Delphine Panique accentue brutalement le minimalisme de son dessin et de sa mise en scène.
    Horizon plat, dessins géométriques tirant vers l'abstraction, pour un récit dénué d'actions mais ponctué de dialogues truculents et de curieux paysages imaginaires qui invitent le lecteur à la rêverie, à la divagation, au voyage.

  • la cellule : enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 Nouv.

    Soren Seelow & Nicolas Otero Une enquête en BD exceptionnelle ! Nos deux auteurs retracent la chronologie des évenements du 13 novembre 2015.
    Jamais un docu-fiction n'a porté aussi loin la minutie de la reconstitution Cette BD retrace l'histoire inédite de latraque d'Abdelhamid Abaaoud, à travers le regard d'un agent de la DGSE. Cette enquête est fondée sur des dossiers judiciaires, des notes de renseignement déclassifiées, des entretiens, ainsi que sur les écoutes téléphoniques des djihadistes.
    Page après page, le journa liste Soren Seelow, spécialiste des affaires terroristes, recompose alors le puzzle et, ce faisant, met lumière le fonctionnement ultraprofessionnel de l'État islamique, ses stratégies de recrutement, de formation, son organisation interne... mais aussi l'impuissance des services français et européen face à cette menace.

empty